Fresque Murale

===============================================================================

Quelques renseignements .....recueillis dans Isère-Magazine de décembre. Belle diffusion pour Rose.

L’inauguration de la fresque a eu lieu le samedi 17 septembre 2011, à Saint-Etienne de Saint-Geoirs, sur la façade de la Maison GENTON, 5 route de Saint-Marcellin, peu avant la sortie du village , pendant  les Journées du Patrimoine des 17 et 18 septembre.

Cette fresque a été réalisée par l'atelier A-FRESCO, une entreprise du Nord-Isère, sur 90 m² de la façade, et offerte par un mécène anonyme, à ses concitoyens stéphanois..

Le Conseil Général, à travers René VETTE, a également soutenu ce projet, ainsi que le Crédit Agricole.


 

-----1--- Rose Valland, capitaine dans l'Armée Française, officier des Beaux-Arts

 

-----2---L'angelus-J-F.Millet

 

-----3---L'astronome - Jan Weermer

 

-----4---Caisse avec des oeuvres de  "L'art dégénéré" à détruire.

 

-----5---La Joconde - Léonard  de Vinci

 

-----6---La victoire de Samothrace

 

-----7---Constructif avec boussole de Joaquin Torres-Garcia

 

-----8---Mère et enfant de Pablo Picasso

 

Rose Valland est née le 1 novembre 1898. Elle a commencé sa scolarité à l’école primaire de Saint-Étienne de Saint-Geoirs, sa ville natale.
Elle commence sa carrière dans les musées en 1931 comme attachée bénévole au Musée National des Écoles Étrangères. Après cinq ans de bénévolat, elle est nommée chargée de mission et devient, en 1936, la principale collaboratrice permanente de André Dezarrois, conservateur de ce musée alors situé au Jeu de Paume. A la mobilisation générale, Rose Valland se retrouve seule au Jeu de paume.
A l’automne 1940, pour accueillir les biens pillés chez les grandes familles juives, trois salles du Louvre sont réquisitionnées (on appellera cela le « Séquestre du Louvre »).
Dès la fin octobre 1940, la place devenant insuffisante, les Allemands décident de réquisitionner un endroit plus discret : le Jeu de Paume.
Le 30 octobre 1940, Jacques Jaujard charge Rose Valland de dresser un inventaire des collections y transitant et obtient des Allemands le maintien sur place d’une assistante. A ce poste, Rose Valland observe les arrivées des caisses de biens spoliés à des particuliers, à leur présentation, à leur tri, à leur départ vers l’Allemagne.
Elle est cantonnée dans un bureau affecté au téléphone d’où elle entend toutes les conversations - elle parlait parfaitement l’allemand - d’où elle peut tout surveiller, surtout identifier les collections, copier ou prendre des documents qui traînent afin de noter les noms et adresses des collectionneurs spoliés. Elle assiste aux fréquentes visites de Goering.
Scrupuleusement, Rose Valland prend acte de ces visites. Grâce à des notes manuscrites elle en informe Jacques Jaujard, par l’intermédiaire de la secrétaire de ce dernier. L’ensemble de ces rapports est aujourd’hui conservé par Monsieur Amigues au Ministère des Affaires Étrangères au quai d’Orsay. Maintes fois les Allemands la soupçonneront d’espionnage.
Elle sera mise à la porte de Jeu de Paume à 4 reprises. Chaque fois elle reviendra le lendemain pour reprendre ses fonctions et continuera son travail de souris.
Grâce à ses renseignements, elle réussira à retrouver très rapidement les cachettes allemandes et à avertir les alliés afin qu’ils ne les bombardent pas.
Bien que menacée de mort par le Colonel Von Behr, elle poursuivit courageusement sa surveillance jusqu’à la libération de Paris. Von Behr avait envisagé sa déportation et son élimination derrière la frontière allemande, car il craignait son témoignage en cas de victoire des alliés.
Après la libération , elle sera nommée capitaine de l’armée française pour aller en Allemagne récupérer les collections pillées en France. Elle réussira même à récupérer en zone Russe deux lions qui sont aujourd’hui aux Invalides, à Paris.
Elle était aussi Lieutenant Colonel de l’armée américaine.
Elle est la femme la plus décorée de France :
o Officier de la Légion d’honneur
o Médaille de la Résistance
o Médaille Américaine de la Liberté
o Officier du mérite de la R.F.A. Commandeur des Arts et Lettres.
o Officier du mérite (France)
Le titre qui lui fut le plus cher était celui de Conservateur des Musées Nationaux (1954). Un film fut réalisé par Frankenheimer sur son exploit à faire détourner le dernier « train de Goering » par la résistance, train qui fut arrêter en gare d’Aulnay-sous-Bois.
Elle nous a quitté le 22 septembre 1980 sans tambours ni trompettes de la renommée.

retour

===========================================================================================

 

Contact :

Un mail peut être envoyé à Jacqueline Barthalay, Présidente, ou à

Marie-Josèphe Benoit-Touzet ,Vice-Présidente.

Parce que l’image d’une personne est une donnée à caractère personnel, les principes de la loi "informatique et libertés" s’appliquent. La diffusion à partir d’un site web, par exemple, de l’image ou de la vidéo d’une personne doit se faire dans le respect des principes protecteurs de la loi du 6 janvier 1978 modifiée. Ces principes rejoignent les garanties issues du droit à l’image.----- toute personne figurant sur le site contre son gré peut me contacter par mail

Conformément à l'article 27 de la loi N° 78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès vous concernant auprès du responsable de la publication et ce dans les conditions requises par l'article 34 de ladite loi.